31 octobre 2017

Oscar Milosz : L’intouchable solitude d’un étranger



Dans son recueil d'essais Une Rencontre, Milan Kundera a souligné la place singulière de Milosz dans la littérature française, revendiquant pour lui l'intouchable solitude d'un étranger. L’étrangeté, voilà qui caractérise peut-être toute littérature authentique. Oscar Vladislas de Lubicz-Milosz (1877-1939), poète de langue française, n’a cessé de paraître étranger à ce monde, de par le rythme de sa langue, de par ses sujets de prédilection, comme par ses origines ou son métier de diplomate au service de la Lituanie. Resté étranger en France, bien que de nationalité française depuis 1931, il l’est demeuré après sa mort. Sa destinée littéraire est à l’image de ce qu’en a dit André Blanchet : « Un  des poètes les plus vrais, un des plus hauts de notre langue et de toute langue. L’un des plus exigeants, l’un des plus complètement ratés. Mais raté comme Nerval et Baudelaire, comme Rimbaud et Verlaine. Comme Van Gogh ». C’est afin de contribuer à mieux comprendre la portée de cette œuvre et le sens qu’elle peut prendre pour nous aujourd’hui, que se tient ce colloque, organisé par l’Association des Amis de Milosz, avec la Bibliothèque Nationale  de  France,  la  Société  Historique  et  Littéraire  Polonaise, l’Observatoire de la Vie littéraire (Labex OBVIL), la  Bibliothèque  Littéraire  Jacques  Doucet  et  le  Centre de  Recherche  en  Littérature  Comparée  de l’Université Paris-Sorbonne.
Le colloque se tient les 15 et 16 novembre 2017 à la Bibliothèque Polonaise, puis à la Bibliothèque de l’Arsenal (BNF). Le programme complet est à décharger sur le site des Amis de Milosz : http://www.amisdemilosz.com/wp-content/uploads/2017/10/presentation-COLLOQUE-MILOSZ.pdf
L’entrée est gratuite mais avec inscription préalable auprès de l’association des Amis de Milosz, par courriel : info@amisdemilosz.com


Libellés : , ,

23 octobre 2017

Lauryna Bendžiūnaité aux Noces de Figaro à Strasbourg




Le 20 octobre à l'Opéra de Strasbourg, la soprano lituanienne Lauryna Bendžiūnaité a joué le rôle de Susanna dans l’œuvre de Mozart Le Nozze di Figaro, mise en scène par Ludovic Lagarde. Accompagnée des Chœurs de l’Opéra du Rhin et de l’Orchestre symphonique de Mulhouse, l’artiste originaire de Nida en Lituanie, qui travaille comme soliste au Staatsoper de Stuttgart après l'avoir été à l'Opéra royal de Stockholm, s’est révélée à Strasbourg où la critique a remarqué « son timbre délicieusement charnu et un irrésistible talent scénique » (ForumOpera.com). L'opéra sera également joué à La Filature de Mulhouse les 10 et 11 novembre prochain.

Libellés : ,